Aumenta dimensione fontDiminuisci dimensione font

Le Territoire

 Le territoire qui entoure la ville de Massa possède de nombreuses richesses et éléments surprenants : en partant des forêts denses jusqu’au aux petits centres-villes de Tatti, Prata, Niccioleta, Valpiana.

Tatti est un ancien village qui a appartenu aux Aldobrandeschi et ensuite à Sienne, il porte encore les traces des souverains qui sont passés par là : on y trouve, bien conservés, le château, les remparts et l’impressionnante porte voûtée de l’église de Saint Sébastien, restaurée au XVIIIème siècle.

Prata est une petite ville perchée sur une colline, une bourgade caractéristique de par sa forme et son histoire particulière. Dans le passé, cette petite ville a été soumise à des contraintes féodales par l’Évêque de Massa et a ensuite été conquise par Sienne. Des traces évidentes de son passé médiéval demeurent : l’ancien Château et l’ancienne église de l’Assomption. La petite ville, grâce à son emplacement particulier, loin des grandes villes, a également une étonnante variété d’espèces de fruits et légumes rares et typiques de la région : le « Verger historique » de la ville, que l’on peut visiter, est le témoignage de cette végétation inhabituelle, replanté ici et sauvé d’une éventuelle disparition.

Niccioleta est, à l’origine, un petit village minier, il en conserve aujourd’hui encore les caractéristiques typiques. Entouré d’une splendide végétation, on y trouve : une petite église, le bâtiment où habitait le directeur de la mine et les petites maisons qui appartenaient aux miniers. L’extraction de la pyrite, à partir de la fin du XVIIIème siècle, a été l’activité qui a donné naissance au village.

Valpiana, petite ville entre Massa et la mer, nait au XIVème siècle comme pôle métallurgique pour le traitement du fer provenant de l’Île d’Elbe. Suite à la création d’un grand centre sidérurgique dans la ville voisine de Follonica, le traitement des métaux prend fin dans ce village, mais celui-ci conserve de manière encore intacte les vestiges de la ferronnerie et le premier noyau du four de fusions remontant à 1300.

Parcs:

Tecnologique et archèologique

L’un des parcs régionaux les plus importants est le Parc Technologique et Archéologique des Collines Métallifères  de Grossetto. Il s’agit d’un endroit qui regroupe les plus importants témoignages  archéologiques et industriels hérités du passé minier et métallurgique de la région, faisant partie d’un ensemble paysager de grande valeur. Le parc, créé par le Ministère de l’Environnement et la Sauvegarde du Territoire, s’occupe de la protection des sites industriels et miniers abandonnés, dans le souci de perpétuer les racines historiques et culturelles d’un territoire qui a fondé ses activités à partir des ressources de la terre pendant environ trois millénaires. Pour “visiter le site”, cliquez ici.

La Zone de l’Accesa

Le Lac de l’Accesa représente un  habitat lacustre inhabituel, placé entre des chênes, des chênes verts et des roselières, et entouré par les vestiges de la civilisation étrusque qui s’y est installée dès le IXème siècle avant J.C,  sans compter les traces de la dernière exploitation minière et agricole.

À partir des fouilles réalisées dans la région et encore en cours, nous avons en effet trouvé  de nombreux témoignages d’une  colonie étrusque datant du VII-VIème siècle avant J.C. sur les rives du lac, avec des tombeaux qui attestent que l’occupation était déjà présente à partir du IXème siècle. L’établissement des étrusques, divisé en quartiers et reconnu comme l’un des rares centres urbains en Étrurie, faisait partie d’une série de petites villes situées dans la région d’influence de Vetulonia, le long des itinéraires liés aux activités d’exploitation minière dans la région. Grâce à la présence à proximité de gisements minéraux, les Étrusques pouvaient extraire de l’argent, du plomb, des matériaux ferreux et de l’or ; le quartier industriel étrusque s’est développé dans les collines voisines. L’ensemble de ces témoignages sont recueillis dans le Parc thématique de la civilisation étrusque, créé en 2001 par la Commune et par d’autres collectivités locales, en collaboration avec l’Université de Florence. Dans le parc, dans les localités de Forni dell’Accesa et La Pesta, on peut également trouver les vestiges des hauts fourneaux qui témoignent de la poursuite des activités de l’industrie de l’acier à l’époque romaine et au XVIIIème siècle. Après l’arrêt des activités industrielles et la remise en état des terres réalisée par la famille des Lorena, la zone a été destinée à la culture du tabac. Visitez le parc en cliquant ici. On peut accéder au parc et le visiter à tout moment ; Informations:  Musée Archéologique de Massa Marittima +39 0566 902289

Aujourd’hui, le lac est un endroit tranquille pour la baignade,  en pleine nature, il comprend la rivière Bruna et s’élargit de manière transparente avec une profondeur qui varie entre 20 et 70 mètres.

Où se trouve-t-il : le lac de l’Accesa se trouve à 9 km au sud-est de Massa Marittima, on peut y accéder en passant par la loc. La Pesta.